L’Alchimie Émotionnelle

Comment réguler et libérer ses émotions perturbatrices avec les outils de l’Alchimie Émotionnelle.

L’Alchimie Émotionnelle, qu’est ce que c’est ?

L’alchimie émotionnelle est une méthode de régulation des émotions perturbatrices inventée par le thérapeute et conférencier Yann Thibaut, fondateur de l’écologie intérieure. Elle permet d’accueillir et de libérer les émotions douloureuses (peur, tristesse, colère…) qui nous traversent.

On ne nous apprend pas la science des émotions et nous sommes bien souvent démunis pour faire face aux émotions difficiles qui nous envahissent parfois. Chacun à ses méthodes pour tenter de faire passer son émotion pour retrouver la sérénité. Cependant le résultat est assez aléatoire et surtout il est rarement durable : l’émotion revient lorsque je me retrouve de nouveau en face de la situation ou de la personne qui la déclenche.

 

Quelles émotions puis-je réguler et libérer avec l’Alchimie Émotionnelle ?

On peut utiliser l’Alchimie Émotionnelle pour réguler et libérer toutes les émotions douloureuses ou perturbatrices auxquelles on doit faire face.
La peur, la tristesse et la colère forment les 3 émotions perturbatrices de bases. L’Alchimie Émotionnelle permet aussi d’agir sur toutes leurs nuances : déception, culpabilité, solitude, stress, anxiété, angoisse, honte, frustration, mépris, rancune, jalousie, envie, ingratitude, dégout, impatience, amertume, haine
Lorsqu’une de ces émotion prend le dessus et qu’on n’arrive pas à s’en sortir, l’Alchimie émotionnelle permet un apaisement instantané.

L’alchimie émotionnelle fonctionne aussi pour se libérer de scénarios qui se répètent dans notre vie (par exemple des relations amoureuses qui se terminent prématurément ; des emplois qui ne nous conviennent pas ; des problématiques à répétitions dans sa famille, etc.). En effet, ces scénarios qui empêchent nos rêves de se réaliser sont souvent générés par des blocages d’origine émotionnelle.

L’alchimie émotionnelle fonctionne aussi très bien pour se libérer de toutes sortes de phobies

Les concepts clés de l’Alchimie Émotionnelle

L’émotion vient du passé

Les émotions perturbatrices sont des réflexes ou des mémoires provenant du passé, plus précisément d’événements douloureux ou traumatisants de l’enfance (période à laquelle nous étions le plus vulnérable, avec un psychisme encore en construction) ou même d’un passé plus ancien : la vie intra-utérine… Il peut arriver que des émotions proviennent de la vie adulte ou du passé récent en cas d’évènement particulièrement dramatique, il s’agit cependant de cas exceptionnels.

Lorsque je ressens une émotion perturbatrice, il se produit une sorte d’illusion d’optique : je crois que mes émotions sont objectivement dues à ce qui m’arrive aujourd’hui, alors que les événements et situations actuels ne font que stimuler et réactiver des réflexes émotionnels provenant en réalité d’un passé ancien.

L’émotion perturbatrice est une tentative naturelle et spontanée de guérison du psychisme

L’émotion douloureuse est l’expression d’un manque ou d’une souffrance à écouter, prendre en compte et guérir. Elle fait écho à des blessures du passé et la situation qui active mon émotion est une opportunité pour mon émotion de s’exprimer. C’est une tentative du corps de se libérer de ce qui lui pèse.

Les trois écueils qui empêchent la régulation naturelle de mes émotions

Refouler mon émotion

Bloquer mon émotion, c’est à dire l’interdire et la refouler empêche sa guérison ou sa transmutation.

Défouler mon émotion

A l’inverse, défouler mon émotion, c’est à dire me laisser emporter par celle-ci conduit souvent à avoir des actions ou des paroles violentes, excessives ou injustes.

Être identifié à mon émotion

Lorsque je suis identifié à mon émotion, c’est à dire que je justifie mon émotion par la situation présente ou je rends quelqu’un responsable de mon émotion, l’émotion ne peut pas se réguler car elle dépend d’un événement extérieur à soi.

Comment faire pour réguler naturellement et durablement mes émotions douloureuse ?

La transmutation directe ou régulation émotionnelle consiste, lorsque je me retrouve seul, à laisser se produire les manifestations physiques de l’émotion, en “conscience-témoin”, c’est-à-dire en en étant observateur, ce qui va permettre la transmutation de l’émotion douloureuse ou problématique en bien-être, sérénité, joie, énergie et sagesse.

La transmutation directe : utiliser la fonction naturelle du corps de régulation des émotions

Mon corps dispose d’une capacité naturelle à libérer une émotion perturbatrice en l’accueillant, c’est à dire en portant mon attention sur mes sensations et en les laissant évoluer d’elles mêmes.

Prenons l’exemple de la gazelle qui se fait pourchasser par un Lyon dans la savane. Si par bonheur, elle en réchappe elle va trembler pendant 10 minutes pour évacuer son stress. Puis elle repart comme si de rien n’était. C’est le principe de la transmutation directe.

Nous aux autres humains avons aussi cette capacité. Les bébés par exemple n’ont pas encore oublié cette fonction naturelle du corps. Lorsqu’une émotion vient, ils se laissent traverser par celle-ci et laissent les mouvements naturels du corps se produire (pleurs, cris, tremblements..) jusqu’à ce que l’émotion passe d’elle même. En grandissant, on nous apprend à ne pas nous laisser aller à nos émotions, à garder le contrôle et progressivement nous perdons ce réflexe naturel de laisser évoluer nos émotions.

Le processus de transmutation directe

  • Je ressens une émotion douloureuse ou problématique
  • Je prends quelques instants pour revenir à moi, je peux fermer les yeux
  • Je m’installe dans une position confortable dans laquelle le corps peut se détendre : assis ou allongé.
  • Je porte mon attention sur mes sensations physiques: tensions, crispations, mouvements, sons, respiration…
  • J’observe mon émotion, je l’accepte sereinement. J’accepte ce qui se passe spontanément en moi. Je cesse de la nier ou la combattre.
  • Je m’autorise à respirer sans forcer ma respiration. J’accepte le rythme respiratoire présent : rapide, lent, profond, superficiel et même parfois des coupures momentanées de respiration. Je laisse faire. Il n’y a pas de danger, cela fait partie du processus naturel et spontané du corps pour libérer l’émotion.
  • Je laisse évoluer mes sensations physiques.
  • Dès que j’accepte l’émotion, mon rythme respiratoire change, devient plus ample et plus rapide puis s’apaise.
  • L’émotion se transmute en calme, bien être, énergie et conscience.
  • Parfois une seconde émotion apparaît, je la transmute de la même manière.

Les deux conditions pour réussir à transmuter une émotion

Laisser venir les manifestations physiques de l’émotion, sans tenter de les contrôler ou de les contenir

Cette condition nous vient des psychothérapies occidentales. Si l’on ne laisse pas venir l’émotion et ses manifestations physiques, on va la bloquer et la refouler, elle ne pourra donc pas se transmuter.

Être observateur en conscience-témoin de cette émotion, de manière neutre et objective.

Cette condition nous vient des méditations orientales. Si l’on n’est pas en conscience-témoin, on va être identifié à l’émotion (c’est-à-dire la croire justifiée par ce qui arrive dans le présent), la dramatiser, elle ne pourra pas non plus se transmuter.

Qu’est-ce qui déclenche la transmutation ?

C’est un changement de regard ou d’attitude à l’égard de l’émotion :

– Dédramatisation
– Cessation du combat contre soi-même

– Acceptation sereine et confiante de ce qui est

C’est différent d’une technique de respiration, de yoga ou de méditation pour se contrôler ou se discipliner. Au contraire, c’est vivre qui se produit spontanément lorsqu’on abandonne volonté et contrôle.

Quand transmuter une émotion ?

L’idéal c’est de la transmuter au moment où je vis l’émotion : je m’isole.

Si ce n’est pas possible, je peux revenir à mon émotion (en repensant à la situation qui l’a déclenchée) plus tard, lors d’un moment où je peux me détendre : réveil, coucher, sieste, insomnie…

Combien de temps ça dure de transmuter une émotion ?

L’évolution des sensations physiques présentes dans le corps est très rapide.La transmutation d’une émotion dure entre quelques secondes et 2 minutes. Au-delà, il s’agit de comprendre pourquoi l’émotion ne se transmute pas.

Et si mon émotion ne se transmute pas ?

Les bénéfices issus de la pratique de l’Alchimie Émotionnelle

À court-terme, lorsque je transmute une émotion douloureuse, elle s’apaise instantanément

Mon corps s’apaise, les sensations désagréables disparaissent. Un relâchement physique et psychique opère. Mon émotion douloureuse s’est transmutée en paix, joie, sérénité ou sagesse.

À long-terme, je constate la diminution progressive de l’intensité de mes réactions émotionnelles

La pratique de l’Alchimie Émotionnelle me permet de guérir mes blessures et génère la diminution progressive de l’intensité de mes réactions émotionnelles. J’expérimente de plus en plus un état de calme, de sérénité et de lucidité, me conduisant à agir avec sagesse et efficacité.

Les autres méthodes de l’Alchimie Émotionnelle en complément à la transmutation directe

Pour faciliter la transmutation directe, il est possible d’utiliser les deux méthodes suivantes, seul ou en duo avec quelqu’un qui explique, facilite et accompagne le processus. Je recommande d’expérimenter au préalable l’accompagnement avec un thérapeute formé à l’Alchimie Émotionnelle ou de suivre un atelier de formation à ces méthodes.

Le scénario de guérison

Le scénario de guérison est un moyen habile pour réussir à transmuter, c’est à dire transformer et libérer, une émotion douloureuse ou perturbatrice.

Il s’agit d’entrer en contact avec son émotion puis d’aller explorer l’origine de cette émotion dans le passé en utilisant l’intuition : généralement dans l’enfance, voire même à la naissance, ou lors de la vie intra-utérine. La réponse intuitive peut amener des images, des mots, une idée, un souvenir que l’on va explorer. Une blessure ou une situation traumatique émerge. Quel était le besoin réel à ce moment là ?

On vient ensuite imaginer cette situation en s’autorisant à vivre, c’est à dire à ressentir ce scénario idéalDevant un film, bien que fictif, des émotions remontent. De la même manière pendant le scénario de guérison le processus d’alchimie émotionnelle s’active naturellement. Il ne s’agit pas de créer un “faux” souvenir mais de permettre et faciliter le processus de transmutation directe, c’est à dire la capacité naturelle du corps à libérer une émotion négative.

Le théâtre de guérison

Le théâtre de guérison fonctionne comme le scénario de guérison mais, au lieu d’imaginer le scénario idéal dont on avait besoin au moment de la blessure, on va le théâtraliser en faisant intervenir d’autres personnes. On va attribuer un rôle, un texte et des actions à ces comédiens improvisés qui vont jouer avec nous ce scénario idéal.

Je vais ensuite ressentir ce que cela me fait de vivre cette situation. À l’instar du scénario de guérison, ce processus permet de faciliter le processus de transmutation directe, c’est à dire la capacité naturelle du corps à libérer une émotion négative.

 

L’alchimie émotionnelle, un des aspects de l’écologie intérieure

L’alchimie émotionnelle est un des outils développés par le thérapeute et conférencier Yann Thibaud, le fondateur de l’écologie intérieure.
L’écologie intérieure est un ensemble de savoirs et de pratiques permettant d’explorer, de connaître et de développer sa nature intérieure. Elle permet d’approfondir sa vie aux niveaux physique, psychique, affectif, émotionnel et spirituel. In fine, c’est cette connaissance de soi qui permettra l’édification d’une société harmonieuse et heureuse.

Pour en savoir plus : http://ecologieinterieure.org/

Prêt(e) à réserver votre séance ?

Consultation sur rendez-vous :
– dans mon cabinet à Lyon
– à distance sur internet
– Par téléphone

06 52 53 18 32
nathanael@soulbodypoem.fr